Mon expérience de la journée qui marque le début du compte à rebours pour les Jeux TO2015

Quelle journée formidable nous avons vécue le vendredi 11 juillet! J’ai eu l’insigne honneur de dévoiler l’horloge de compte à rebours Cisco TO2015, qui a officiellement marqué le début du compte à rebours de un an jusqu’aux Jeux panaméricains!

Ma journée a commencé par une rencontre fortuite avec Ron Dekker, un collègue de Cisco, au moment de quitter l’ascenseur de l’hôtel. Ceux et celles qui connaissent Ron sauront que son enthousiasme et sa bonne humeur ont fait monter mon ardeur d’un cran avant même de mettre les pieds sur le square Nathan Philips. C’est là que j’ai rencontré les personnes avec lesquelles je devais dévoiler l’horloge : Melanie Hawkins et Nitin Kawale. J’ai appris avec étonnement que Melanie venait tout juste de participer aux championnats mondiaux de basketball en fauteuil roulant, où l’équipe canadienne a remporté la médaille d’or. Félicitations Melanie! Le square Nathan Philips s’emplissait rapidement d’enfants, de représentants de la presse, de personnes avec des caméras et de Torontois désireux de voir l’horloge. La cérémonie a commencé et après quelques allocutions mémorables et un discours particulièrement inspirant de Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario, Nitin a pris la parole et a présenté le Cirque du Soleil. J’ai eu la chance d’être assis aux premières loges pour voir des acrobaties époustouflantes qui ont pris fin avec le dévoilement de l’horloge. Nous nous sommes ensuite regroupés pour prendre le premier égoportrait officiel avec Pachi, mascotte des Jeux TO2015.

En plus de marquer le début du compte à rebours de une année avant les Jeux panaméricains TO2015, cet événement a aussi marqué le début de mon compte à rebours personnel pour les jeux! Le fait que dans moins de un an je serai de retour à Toronto pour représenter le Canada est une chose à laquelle je pense chaque jour! J’ai participé à des compétitions majeures devant des foules nombreuses par le passé : les championnats mondiaux (Tunisie 2005) et deux Jeux panaméricains (Guadalajara 2011, Rio 2007). Toutefois, le fait que les Jeux de 2015 se dérouleront au Canada est particulièrement spécial pour moi. Concourir en sol canadien et me faire encourager par une foule partisane est une expérience dont rêvent tous les athlètes. Bien que le handball soit un sport méconnu des Canadiens, il me passionne. Le fait que Cisco soutienne mon rêve et ma passion constitue une autre raison pour laquelle j’aime faire partie de la famille Cisco.

Maintenant qu’il reste moins de douze mois avant les Jeux, mon horaire d’entraînement s’est considérablement amplifié. Pour moi, une semaine type est constituée de plusieurs parties de handball, de quatre séances d’entraînement musculaire et de deux séances d’entraînement sur piste. Ma journée commence habituellement tôt, alors que je regarde mes courriels professionnels, planifie et passe en revue mes rencontres quotidiennes et raye des éléments de ma liste de choses à faire. À l’heure du déjeuner, je suis prêt à m’entraîner!   Après une courte randonnée de 10 minutes à vélo, je suis à la salle de musculation, où je passe environ une heure à faire des exercices de musculation et de vitesse. Après ma journée de travail, je lace mes souliers de course pour travailler sur la vitesse et l’agilité à la piste d’entraînement ou encore je ramasse mon équipement de handball pour participer à une partie d’entraînement. Les deux prochains mois seront critiques pour moi, car je vais me préparer pour deux périodes d’entraînement très importantes de Handball Canada, la première se déroulera au Mexique en octobre et la deuxième aura lieu en France au début janvier. Faire partie de l’équipe Cisco me permet de trouver le juste équilibre dont j’ai besoin dans mes activités professionnelles, de travailler durant mes déplacements et d’exceller à mon sport.

Ma participation à l’événement de dévoilement de l’horloge de compte à rebours de un an est un souvenir que je chérirai durant de très nombreuses années. Merci Cisco, Toronto et toute l’équipe des Jeux panaméricains pour cette journée fantastique!

 

Ryan HomsyAuteur: Ryan Homsy

Publié dans Tous les messages | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Le perfectionnement professionnel en matière de déontologie : une réplique imparable aux attaques électroniques

Par Stephen Ibaraki

Cet article est un extrait d’une analyse plus détaillée parue dans IT World Canada et qui est reproduite avec l’assentiment de l’auteur.

La sécurité de plus de 90 % des réseaux est compromise et, lorsqu’exposée à l’Internet, elle peut le devenir en à peine 20 minutes.

Le point focal de cette tendance loge au sein de la mobilité. Avec l’informatique omniprésente et l’Internet des objets tissant le système nerveux de la planète, une désorganisation totale ou une catastrophe est toujours possible. Imaginez une économie mondiale de 77 000 milliards qui s’affaisserait en dessous du 10 000 milliards. Le nombre croissant de violations de la sécurité et la faille logicielle HeartBleed amplifient les risques, sans compter d’autres vulnérabilités encore inconnues susceptibles de surgir de nulle part.

Ces failles sur le plan de la confidentialité et de la cybersécurité sont souvent des signes avant-coureurs d’un séisme numérique où des changements en profondeur se déroulent dans plus de 50 % des entreprises et des fonctions. Toutes en voie de disparition! Il y a donc un besoin pressant d’un plus grand degré de professionnalisme et de formation en déontologie.

Picture 026

Voici ce que pensent les auteurs faisant autorité dans le domaine du professionnalisme et de la déontologie :

- Dans une entrevue de 2012, MHamadoun Toure, détenteur d’un doctorat de génie électrique et secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’agence des Nations Unies mandatée pour représenter les TIC, énonçait, « En premier lieu, les pratiques exemplaires sur le plan des professions doivent être encouragées dans tous les secteurs… Nous avons en outre notre propre bureau de déontologie qui édicte ses lignes directrices sur la déontologie professionnelle par l’entremise d’ateliers internes réguliers et qui sert également de point focal que les membres du personnel peuvent consulter pour des questions de déontologie dans le cadre de leur profession ».

- Dans une entrevue en 2013, l’ambassadeur Janis Karklins, sous-directeur général de l’UNESCO, nous faisait part de ses réflexions : « Bon nombre de cas peuvent être cités de la bonne coopération de professionnels avec des intérêts divers et parfois divergents et où les autorités publiques n’interviennent pas vraiment. On pense tout de suite au groupe de travail IETF (Internet Engineering Task Force) où des professionnels de l’Internet et la communauté d’experts techniques se rassemblent pour débattre puis formuler les normes requises. J’ai déjà mentionné que nous observons non seulement les avantages de l’Internet et de la technologie, mais également son mauvais usage et nous devons réfléchir à la meilleure méthode de contrer ce genre de détournement. Nos professionnels de l’informatique doivent certainement prendre part à la réflexion et à l’élaboration de mesures de lutte au détournement de l’Internet ou de la technologie en général ».

- Selon les déclarations communes des directeurs de l’information du Forum mondial IFIP, « Nous nous efforcerons d’appuyer le secteur des TI pour renforcer le professionnalisme des personnes menant des carrières en informatique ». « Nous veillerons à ce que les normes les plus rigoureuses soient appliquées dans le cadre de nos tâches et agirons avec diligence et professionnalisme, tout en faisant montre d’intégrité dans l’exercice de nos fonctions et dans l’intérêt supérieur des groupes au sein desquels nous œuvrons et de la société en général ».

Que pouvons-nous donc faire? En juin, CIPS a pris les devants en relevant les défis des menaces informatiques en offrant à titre gratuit un examen en ligne de déontologie CIPS financé par des dons. Comme le font remarquer les porte-parole de CIPS, « Nous vivons dans un monde interrelié où la technologie est devenue le système nerveux au centre de notre société moderne. La technologie a changé notre monde pour un monde meilleur, mais elle peut également être beaucoup trop souvent détournée à des fins non éthiques. Les professionnels de la technologie et les futurs dirigeants d’entreprise doivent donc contribuer activement à formuler des pratiques éthiques (et s’engager à les respecter) en matière de données, de systèmes et de droits de propriété intellectuelle sur lesquels ils ont droit de regard. »

Ceci correspond aux positions d’avant-garde qu’a adoptées CIPS sur ces sujets. L’examen de déontologie du CIPS et les précieuses connaissances qu’il procure sont des éléments essentiels aux entreprises et aux professionnels de tous les domaines des TIC. Y participer en passant l’examen constitue un jalon important de votre carrière. Je vous lance le défi de tenter l’expérience, d’appuyer cette initiative, et d’en parler à vos collègues et ultimement de découvrir ce que vous pouvez y apprendre!

Selon moi, le dénominateur commun d’un développement économique durable, d’un PIB en expansion, de l’innovation, de la pérennité et de la sécurité loge à l’enseigne d’une main-d’œuvre professionnelle. Mais ces effectifs doivent être aussi épaulés par une formation sectorielle internationale pertinente, un développement démontré des compétences, un code de déontologie reconnu et une adhésion aux pratiques exemplaires et aux normes éprouvées. Les effectifs des TIC doivent également adhérer aux principes de responsabilité personnelle, de responsabilité publique, d’assurance de qualité et se doter de compétences reconnues. Ceci nécessite la coopération du secteur privé, du secteur public, des milieux de l’enseignement et des associations professionnelles.

Lire le texte complet de ce blogue sur IT World Canada pour vous renseigner davantage sur la campagne d’examen de déontologie de CIPS.

stephenFort de plus de 100 contributions importantes, de prix et de reconnaissances, Stephen Ibaraki est un collaborateur d’IT World où il a publié de nombreux articles. Il a remporté à maintes reprises des prix à titre d’enseignant émérite et de directeur de programme et d’entrepreneur en série siégeant sur plusieurs conseils d’administration et titulaires de nombreuses autres distinctions. Il est chercheur fondateur de CIPS nommé par les pairs du secteur des TIC, membre fondateur émérite de NPA, membre fondateur émérite mondial de GITCA et membre du panthéon du CIPS. Il est le seul récipiendaire du prix d’excellence en TI pour l’ensemble de son œuvre décerné par Computing Canada, le prix pour l’ensemble des innovations réalisées dans une carrière en technologie avancée, le premier prix international pour une carrière exceptionnelle dans le domaine des TIC, le prix Gary Hadford, et plus de 10 prix décernés par Microsoft (MVP, Global Gold Awards)… et bien d’autres distinctions. Il est aussi récipiendaire du prix du Héros en TI décerné par l’Association canadienne des technologies de l’information et par Industrie Canada. http://www.cips.ca/stephen-ibaraki LinkedIn: http://ca.linkedin.com/in/sibaraki

Publié dans Cisco, l’Internet multidimensionnel, Sécurité, Tous les messages | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Sensibilisation des étudiants en salles de cours par la vidéo

Les élèves et les étudiants de la génération actuelle sont nés dans l’ère du numérique. Hors des salles de cours, leur univers est perpétuellement dominé par les inépuisables expériences médiatiques qu’offrent jeux vidéo, téléphones intelligents et Internet. L’enseignement doit sans cesse innover pour suivre la clientèle scolaire, particulièrement dans le mode de prestation, et les technologies deviendront le plus puissant moteur de cette évolution. Afin de vraiment stimuler les élèves et les étudiants, la qualité de leur expérience d’apprentissage doit correspondre à celle de leur univers et de leurs dispositifs personnels. Cette quête a guidé nos pas dans la création de locaux d’enseignement actif, afin d’enrichir l’expérience des enseignants et de leur auditoire dans les salles de cours. Apprendre en classe devrait être amusant, et les technologies peuvent contribuer en ce sens.

Lire la suite

Publié dans Éducation, Cisco, Collaboration | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Comment les cliniciens peuvent prodiguer des soins en ayant recours à l’Internet multidimensionnel

L’Internet multidimensionnel (IMD) peut quelques fois sembler nébuleux (que peuvent bien faire pour nous ces abeilles, ces vaches ou encore ces arbres intelligents?), mais si on prend bien le temps d’analyser un secteur particulier comme celui des soins de santé, et la façon dont l’IMD arrive à changer les vies (pour le mieux), il est alors beaucoup plus facile de comprendre jusqu’où l’IMD peut nous emmener, et c’est vraiment très stimulant.

Lire la suite

Publié dans Cisco, l’Internet multidimensionnel | Tagué , , , , | Poster un commentaire

Une étude du Conseil des académies canadiennes met l’accent sur l’importance d’un Canada branché

Le 17 juin,le Conseil des académies canadiennes a publié une nouvelle étude réalisée par un comité d’experts, intitulée« Promouvoir la durabilité dans un monde interconnecté ». L’étude comporte des analyses aussi excellentes que fascinantes sur les liens que le Canada entretient avec les technologies de l’information et des communications (TIC), avec une attention particulière portée sur la pérennité future du pays.

En bref, l’étude souligne le foisonnement de possibilités que présentent les TIC à l’égard de l’atteinte d’objectifs économiques, sociaux et environnementaux. Elle précise toutefois que le Canada a encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir concrétiser ces perspectives. Même si l’étude reconnaît que le Canada est une société déjà très bien pourvue sur le plan de la connectivité et que ses établissements de recherche et développement sont à la fine pointe du domaine des TIC, elle souligne que bon nombre d’entreprises canadiennes n’investissent pas assez dans les technologies informatiques par rapport à l’étranger.

Parallèlement, le taux d’adoption de technologies par les entreprises canadiennes présente encore des signes de faiblesses et le pays ne figure pas non plus aux premières loges de la pénétration et de la diffusion des TIC auprès du grand public.

Beaucoup de ces conclusions rejoignent ce que Cisco a constaté au cours des dernières années : le moteur de l’innovation du Canada roule au ralenti et nous risquons d’être à la remorque des autres pays sur le plan de la productivité et de la pérennité. Lire la suite

Publié dans Communautés intelligentes et connectées, Tous les messages | Tagué , , , , , | Poster un commentaire

Stimuler l’économie des PME québécoises à l’aide des technologies

On entend beaucoup parler du retard accusé par le Québec en matière de productivité. Il s’agit là d’un problème à ne pas prendre à la légère, car dans le contexte actuel de mondialisation, il devient important que le Québec accroisse ses exportations et son efficacité afin de tirer son épingle du jeu. Cela est particulièrement vrai au sein des PME, moteur de notre économie.

Une des façons les plus sûres d’améliorer la productivité organisationnelle est de faire appel aux technologies de l’information (TI) afin d’optimiser les processus d’affaires. Grâce à l’omniprésence d’Internet, la technologie est aujourd’hui à la portée de tous, ce dont les PME peuvent tirer avantage.

Il existe plusieurs façons d’exploiter les TI, mais voyons brièvement quatre concepts de pointe qui, à notre époque, revêtent un caractère quasi incontournable.  Lire la suite

Publié dans Tous les messages | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

L’omniprésence d’Internet ouvre de nouveaux horizons

La prolifération des connexions et des technologies Internet offre un moyen sûr d’économiser et d’accroître l’efficacité des organisations. Comme partout ailleurs, le Québec peut en tirer avantage de nombreuses façons. Bienvenue dans l’Internet de tout.

Internet continue de bouleverser les modes de vie et la façon de faire des affaires. Les concepts de pointe comme l’infonuagique, la mobilité et les données volumineuses (big data), pour n’en nommer que trois, se conjuguent pour créer un vaste monde de possibilités grâce à l’exploitation du Web.

L’interconnexion réseautique des gens, des processus, des données et des objets donne lieu à ce que l’on peut sans doute qualifier de progrès technologique le plus important depuis l’avènement d’Internet : un environnement où pratiquement tout se relie au réseau des réseaux. Voyant l’immense potentiel que recèle cette avancée, Cisco l’a appelé « Internet de tout » (Internet of Everything, ou IoE) Une importante étude récemment menée par l’entreprise conclut que, dans le secteur public, l’Internet de tout peut entrainer des économies, une augmentation de la productivité, un accroissement des revenus (sans hausse d’impôts ou de taxes) et une amélioration des services offerts aux citoyens.

La valeur que pourrait générer l’IoE dans les organisations gouvernementales canadiennes au cours des dix prochaines années est évaluée à 95 milliards de dollars (400 milliards dans le secteur privé). Pour le secteur public mondial, l’estimation s’élève à 4 600 milliards de dollars.  Lire la suite

Publié dans Tous les messages | Tagué , , , , | Poster un commentaire

Raison pour laquelle votre entreprise a besoin de la technologie vidéo

Récemment, j’ai lu un formidable article intitulé Laissez les gens voir votre visage! Le message de la pièce visait à encourager les employés et les supérieurs à communiquer avec leurs collègues par téléphone ou à les visiter en personne plutôt que de leur envoyer un courriel, mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser que la technologie vidéo constitue un juste milieu dans ce scénario.

L’auteur de l’article exprime son idée avec grande éloquence, arguant – avec justesse – que les décisions prises en personne ou par téléphone nécessitent moins de temps et établissent de meilleures relations entre les employés que celles prises au moyen du courrier électronique.  En raison de cela, elles ont une incidence positive beaucoup plus grande sur le chiffre d’affaires d’une entreprise que les communications effectuées par courrier électronique.

Toutefois, il existe une autre façon de rencontrer des collègues en tête à tête. Une qui ne nécessite pas de déplacement (et qui n’entraîne pas les frais de voyage exorbitants qui les accompagnent normalement) et qui peut être effectuée tout aussi rapidement qu’un coup de fil.

La vidéo.

Lire la suite

Publié dans Cisco, Collaboration | Tagué , , , , , , | Poster un commentaire

Journée de bénévolat chez Moisson Montréal et Moisson Québec pour des dizaines d’employés de Cisco

Le 7 mai dernier, Moisson Montréal et Moisson Québec ont accueilli les bénévoles de Cisco. Réunis dans les locaux de chacune de ces organisations, 39 de nos collègues ont réalisé en toute simplicité des tâches bien différentes de celles que nous avons l’habitude d’accomplir quotidiennement.

Cisco appuie Moisson Montréal et Moisson Québec et, dans le cadre de ce soutien, nos bénévoles ont consacré une journée entière au triage des fruits, des légumes et de plusieurs autres denrées périssables et non périssables. Ils ont aussi nettoyé les tables et des conteneurs où sont déposés les aliments.

DSC_0488

Lire la suite

Publié dans Tous les messages | Tagué , , , , | Poster un commentaire

Les menaces à la sécurité sont en hausse dans le secteur financier

Face à l’accroissement des cyberattaques prévu par les spécialistes, les institutions financières doivent prendre des mesures énergiques. 

Gardienne des actifs des particuliers et des entreprises, l’industrie de la finance a toujours constitué une cible de choix pour les pirates informatiques. L’année 2014 ne fera pas exception à la règle; les menaces à la sécurité dans ce secteur sont plus présentes que jamais, selon les spécialistes.

Ces dernières années, le péril le plus grand pour les institutions financières a été le déni de service distribué (DDoS), mais les cybercriminels fourbissent maintenant de nouvelles armes. Non seulement la fréquence des attaques est-elle en hausse, mais leur perfectionnement également. Et le danger est sans doute plus grand que ce que l’on dit ou prédit, car un grand nombre d’organisations se montrent réticentes à parler publiquement des incidents qu’elles ont connus.  Lire la suite

Publié dans Cisco, Collaboration | Tagué , , , , | Poster un commentaire