Le gouverneur général prononce une allocution virtuelle à l’occasion de la conférence régionale des enseignants de Qikiqtani

Plus de 400 enseignants de partout au Nunavut se réunissent pour la première fois au Inuksuk High School par la téléprésence

Je ne sais pas si beaucoup d’entre vous ont eu le grand privilège de rencontrer son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada. Le 19 février dernier, j’ai eu cet insigne honneur. Son Excellence, ainsi que Terry Audla, président de l’Inuit Tapiirit Kanatamii, était dans nos bureaux d’Ottawa pour prononcer une allocution devant plus de 400 invités situés à Iqaluit, dont l’honorable Peter Taptuna, premier ministre du Nunavut, l’honorable Paul Quassa, ministre de l’Éducation ainsi que de nombreux enseignants et administrateurs.  Cet événement s’insérait dans le soutien qu’a offert Cisco à la conférence régionale des enseignants de Qikiqtani qui a lieu à Iqaluit. Nous avons été ravis que son Excellence puisse être des nôtres. En outre, il a pris part à la partie virtuelle de l’événement, qui a aussi permis à des experts et des invités spéciaux d’un océan à l’autre de parler aux enseignants à Iqaluit au cours du congrès d’une semaine. Laissez-moi vous dire qu’il m’a conquise lorsqu’il a déclaré « […] nous devons chérir nos enseignants ».  J’ai visité plusieurs écoles du Nunavut et je peux dire sans hésitation que ces enseignants font un travail incroyable aux premières lignes de certaines des communautés les plus éloignées du Canada. L’hiver est sombre et froid. Certains de ces enseignants doivent aborder des questions sociales épineuses et ont affaire à des enfants qui ont des besoins uniques. Et pourtant, les enseignants que j’ai rencontrés ont une grande volonté d’agir, une immense résilience et une véritable passion pour ce qu’ils font. Ce fut émouvant et inspirant d’entendre notre extraordinaire gouverneur général les reconnaître.  Dans notre grand pays, chaque enseignant nous rend un grand service en soutenant les étudiants canadiens. Et les enseignants du Nunavut constituent des exemples exceptionnels de l’influence significative qu’ont les professeurs sur la vie de leurs étudiants. Ils jouent le rôle de mentor, d’entraîneur, d’oreille attentive et de défenseur.  Et ils doivent être célébrés!

GG Blog

Chez Cisco, nous avons centré une grosse partie de l’énergie consacrée à Connected North sur le soutien des enseignants du Nunavut. Pour les personnes qui ne connaissent pas ce projet, il s’agit d’un programme qui utilise le système TelePresence de Cisco et la technologie de collaboration vidéo haute définition, ainsi que la bande passante satellite fournie par SSi Micro, pour activer les communications vidéo bidirectionnelles de qualité supérieure qui connectent les gens en temps réel. Il permet aux étudiants et aux professeurs de communautés de Premières nations d’inspirer les Canadiens en transmettant leur culture et leurs histoires. En outre, il permet à des experts situés partout dans le monde de les visiter dans leur salle de classe au moyen de la vidéo. Avec l’assistance de nos partenaires de l’hôpital Sick Kids et de la Fondation de la Banque Royale, le programme a également été étendu pour inclure un programme de télépsychiatrie destiné aux jeunes. Le congrès constitue un exemple de la façon dont nous tirons avantage de ce réseau virtuel pour offrir aux enseignants l’assistance et les services dont ils ont besoin pour être plus efficaces.

L’objectif de l’événement organisé par la Nunavut Teacher’s Association était d’offrir des occasions de croissance professionnelle et de la formation sur mesure aux professeurs du Grand-Nord, comme des formations permettant de mieux enseigner les mathématiques, d’être un meilleur mentor et d’utiliser des jeux d’alphabétisation afin de rendre l’apprentissage plus amusant!  Beaucoup trop d’étudiants du Nunavut décrochent avant d’avoir terminé leurs études secondaires. Et pourtant, cette région regorge de jeunes talentueux avec un grand potentiel. Ils ont simplement besoin de soutien et d’encouragement pour se rendre au bout de ce cheminement. C’est pourquoi les enseignants du Nunavut sont si importants dans la vie de leurs étudiants. Et c’est aussi pourquoi il est essentiel que ces enseignants bénéficient de la formation et du soutien qu’ils méritent afin de jouer un rôle transformationnel dans la vie de leurs étudiants.  C’est là le point que le gouverneur général a soulevé.

« Lorsqu’on m’a invité à prononcer quelques mots d’encouragement dans le cadre de cette rencontre, j’ai accepté de le faire avec grand plaisir — et pour une simple et bonne raison : parce que je crois sincèrement à la grande valeur de votre travail d’enseignement au quotidien. Derrière chacune de nos réussites personnelles ou collectives, il y a généralement un enseignant, un mentor ou un aîné qui nous ont guidés, inspirés ou informés d’une manière significative », a déclaré M. Johnston.

Commentant sa récente visite de la station des Forces armées du Canada d’Alert au Nunavut, le gouverneur général a fait part de son impression de la réalité et de la très grande beauté du Grand-Nord canadien. Il a résumé son expérience en quatre points qui lui rappellent l’importance du travail effectué dans cette région. Le premier point est la souveraineté – il nous aide à reconnaître que le Canada est réellement un pays qui va de l’Atlantique au Pacifique à l’Arctique et que ce dernier océan est si important et vaste qu’il fait du Canada le pays avec le plus grand littoral! Le deuxième point est les signaux – il nous permet de recueillir toutes sortes de renseignements de la station des Forces armées du Canada, y compris des données de sécurité, militaires et environnementales. Le troisième point est la science – il nous donne une excellente occasion de découvrir le Grand-Nord et de communiquer des leçons apprises au sujet du territoire grâce au travail inlassable des enseignants. Enfin, le dernier point est l’intendance – il nous rappelle notre responsabilité à l’égard du territoire et des populations qui l’habitent depuis des milliers d’années.

« Les technologies collaboratives peuvent contribuer à faciliter l’apprentissage. Nous sommes témoins des progrès qui se font actuellement grâce à ce partenariat remarquable établi avec Cisco et d’autres entreprises et qui permet d’effectuer cette diffusion et de renforcer notre connexion virtuelle à l’échelle du Nord, a commenté M. Johnston. De telles technologies ouvrent une fenêtre sur le monde, et elles peuvent en retour offrir au monde une fenêtre sur le Nord canadien, ce qui crée de nouvelles possibilités d’apprentissage pour tous. »

Dans son mot de la fin, son Excellence a également évoqué l’importance du Nord :  « Le succès du Canada dans son ensemble est étroitement lié à celui du Nord et l’éducation est un élément crucial dans les deux cas. Il n’est donc pas exagéré d’affirmer que votre succès en tant qu’enseignants est lui aussi directement lié au succès de l’ensemble du Canada. Le Canada ne peut véritablement connaître tout le succès auquel il aspire que si le Grand-Nord réussit à réaliser son plein potentiel ». J’ajouterai aux commentaires de son Excellence en précisant qu’au sein de Cisco, nous croyons fermement que notre connaissance des habitants du Nord et de leurs grandes traditions nous guide en tant que Canadiens.

Cela est au cœur du programme Connected North. Il s’agit d’un apprentissage bidirectionnel. Le 19 février, nous en avons eu un extraordinaire exemple. Je me réjouis à la perspective du congrès de l’an prochain!

A propos Willa Black

As Vice-President, Corporate Affairs for Cisco Canada, Willa Black is responsible for strategies designed to promote Cisco's external brand awareness and relevance across key constituencies. She also leads programming in support of Cisco’s Corporate Social Responsibility initiatives, reinforcing the company’s role as an organization committed to social advancement across governments, nongovernmental organizations, and communities of all kinds. Since joining Cisco in 1999, she has developed and led groundbreaking, award-winning programming including the Globe and Mail Business Incubator and most recently, the One Million Acts of Green campaign in partnership with the CBC. Black holds a bachelor of arts degree in English from Williams College in Massachusetts, USA.
Cet article, publié dans Éducation, Cisco Canada, Collaboration, technologie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s