Allez plus loin dans le cadre du 3e sommet mondial des communications et des technologies de l’information dans le secteur de l’exploitation minière (Global Mining IT and Communications Summit)

Comme nous entrons maintenant collectivement dans la nouvelle ère de l’Internet, l’Internet multidimensionnel (Internet of Everything ou IMD), les secteurs d’activités traditionnels comme ceux de l’énergie, du secteur industriel et de l’exploitation minière reconnaissent maintenant les occasions sans précédent qui permettent de relier les personnes, les processus, les données et les objets. Cependant, pour ces secteurs d’activités, l’adoption des occasions offertes par l’Internet multidimensionnel est souvent complexe et la transformation des processus opérationnels qui étaient déjà présents avant celui-ci représente un défi de taille. La complexité peut s’étendre des facteurs économiques en place, comme la fluctuation des prix des matières premières qui affectent l’investissement des capitaux jusqu’aux défis culturels et organisationnels représentés par la numérisation (la connexion des éléments non connectés) des actifs opérationnels comme les usines, les champs pétrolifères et les mines par l’entremise de l’adoption des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Pour plusieurs de ces secteurs d’activités, il n’est pas inhabituel pour les équipes des technologies de l’information (TI) et celles de l’exploitation de travailler chacun de leur côté en vase clos. Essentiellement, cet élément devient une barrière culturelle qui ralentit l’adoption de l’Internet multidimensionnel (IMD) dans les organisations.

L’événement qui a le plus contribué à intensifier le rapprochement entre les équipes des technologies de l’information et de l’exploitation à l’intérieur du secteur d’activité de l’exploitation minière est le Sommet mondial des communications et des technologies de l’information dans le secteur de l’exploitation minière (Global Mining IT and Communications Summit). L’événement de cette année qui a duré deux jours a eu lieu au début du mois de novembre dans la magnifique ville de Vancouver. Celui-ci a permis de rassembler plus de 120 cadres du secteur des TI et de l’industrie minière provenant du monde entier afin qu’ils discutent et collaborent à déterminer l’avenir des TI dans le secteur minier.

Unknown

Avec d’importants commanditaires comme Hitachi et Schneider Electric qui ont contribué en offrant leur expertise dans les technologies minières et qui ont permis d’établir des bases de discussion avec les DPI de l’industrie minière et les compagnies de TI traditionnelles. Cet événement a permis de continuer à préparer le terrain pour l’avenir afin de tisser des liens qui uniront les impératifs opérationnels du secteur minier avec ceux des technologies de l’information. Les conversations sont différentes des « conversations technologiques habituelles » (nuage informatique, réseautique, informatique), elles font place à des résultats opérationnels comme la maintenance prédictive pour l’équipement afin d’éviter des temps d’arrêt non planifiés, la gestion des actifs et la visibilité qui permettent d’obtenir l’information en temps réel sur tous les aspects des travaux d’exploitation minière et d’améliorer la sécurité pour le personnel en surface et souterrain. Ma conférence abordait l’élément de l’Internet multidimensionnel comme plateforme d’innovation du secteur minier et mettait en évidence la valeur de la convergence des équipes d’exploitation et des TI.

De plus, nous avons discuté des nouveaux défis soulevés par la mouvance des réseaux propriétaires vers les réseau IP convergents qui sont similaires à ceux confrontés au moment de converger les réseaux de voix et de données, mais les résultats offrent de nouveaux moyens novateurs de collaborer et d’augmenter la productivité des travailleurs.

En ce moment, nous voyons une grande quantité de compagnies minières qui utilisent l’Internet multidimensionnel en l’intégrant l’exploitation et les TI et en introduisant de nouveaux modèles d’entreprises pour promouvoir l’efficacité, la productivité et la sécurité. Par exemple :

John McGagh, responsable de l’innovation pour Rio Tinto, a présenté le « Projet Mine du futur » au récent Forum mondial de l’Internet des objets (IoTWF). Le principal thème de sa présentation était les tombereaux de chantiers autonomes équipés de plus de 200 capteurs communicants en temps réel avec le centre d’opérations afin d’améliorer le contrôle et la surveillance des actifs indispensables.

Le projet de Goldcorp Canada d’un système de ventilation à la demande (VoD) qui permet d’améliorer la qualité et la circulation de l’air pour les mineurs travaillant sous terre, grâce au déploiement des systèmes de ventilation munis de capteurs en plus de permettre de réduire les coûts d’énergie de 1,6 à 2,5 M$ par année.

Et bien sûr, il ne faut pas oublier l’entreprise Dundee Precious Metals une autre compagnie minière canadienne qui a obtenu d’excellents résultats grâce à la mise en place d’une solution réseau unifiée sans fil Cisco. Le réseau permet aux travailleurs souterrains de se connecter de manière plus efficace avec les opérations en surface et, pour Dundee, ce système permet de faire le suivi de l’utilisation et de recenser de manière proactive les besoins de maintenance pour l’équipement souterrain. Ceci a pour résultat 400 % d’amélioration dans la production ainsi qu’une amélioration de la sécurité pour les travailleurs grâce à un suivi par localisation en temps réel.

La transformation des secteurs d’activité établis et traditionnels comme l’industrie minière n’est pas une tâche des plus simples. Celle-ci nécessite une intégration culturelle en plus d’une intégration technologique et opérationnelle, mais les résultats se sont avérés positifs comme le démontrent les expériences des entreprises Rio Tinto, Goldcorp et Dundee. Des événements comme le 3e Sommet mondial annuel des communications et des technologies de l’information dans le secteur de l’exploitation minière (Global Mining IT and Communications Summit) permettent de rendre cette transformation possible pour l’industrie minière et je suis impatient d’y participer à nouveau en 2015.

Avez-vous assisté au Sommet mondial annuel des communications et des technologies de l’information dans le secteur de l’exploitation minière (Global Mining IT and Communications Summit) ou travaillez-vous dans l’industrie minière? Que pensez-vous de l’essor de l’Internet multidimensionnel? Vous pouvez nous en faire part ci-dessous.

A propos Victor Woo

Victor serves as the GM for the Internet of Things (IoT) for Cisco Canada. As one of Cisco’s top priorities, IoT extends internet technologies to devices within industrial markets (Manufacturing, Utilities, Transportation, Machine to Machine, etc). He currently oversees sales and business development initiatives for IoT related activities within the Canadian marketplace. As a 17 veteran of Cisco, Victor has held previous roles in systems engineering (CCIE 3838) and sales for various markets including banking, public sector, manufacturing, retail, hi tech and service provider. For his achievements in sales excellence, Victor has earned Chairman’s Club Award three times at Cisco - a distinction that is reserved for the top 1.5% performers personifying, customer satisfaction, leadership, teamwork and innovation. Prior to joining Cisco, Victor held positions at Nortel Networks in Product Management and Information Technology. Victor holds a Bachelor’s Degree in Systems Engineering and Management Sciences from the University Waterloo. À titre de DG, Victor dirige les initiatives relatives à l'Internet des Objets (IdO) pour Cisco Canada. En tant que l'une des principales priorités de Cisco, l'Internet des Objets prolonge les technologies Internet aux périphériques utilisés dans les marchés industriels (fabrication, services publics, transport, machine à machine, etc.). Il supervise actuellement les initiatives de développement des ventes et des affaires pour les activités liées à l'IdO sur le marché canadien. Fort de 17 années de service chez Cisco, Victor occupait auparavant des fonctions en ingénierie et vente de systèmes (CCIE 3838) dans divers marchés notamment dans le secteur bancaire, le secteur public, le secteur de la fabrication et de la distribution, ainsi que dans le secteur des hautes technologies et des fournisseurs de services. Pour ses réalisations et pour avoir fait preuve d'excellence dans le domaine des ventes, Victor a gagné à trois reprises le Prix du club du président chez Cisco - un honneur réservé au 1,5 % des employés les plus performants personnifiant la satisfaction à la clientèle, l'initiative, le travail d'équipe et l'innovation. Avant de se joindre à Cisco, Victor a œuvré au sein de Nortel Networks dans des postes de gestion de produits et de technologies d'information. Victor détient un diplôme de premier cycle en ingénierie des systèmes et sciences de la gestion de l'université Waterloo.
Cet article, publié dans Communautés intelligentes et connectées, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s