Comment les cliniciens peuvent prodiguer des soins en ayant recours à l’Internet multidimensionnel

L’Internet multidimensionnel (IMD) peut quelques fois sembler nébuleux (que peuvent bien faire pour nous ces abeilles, ces vaches ou encore ces arbres intelligents?), mais si on prend bien le temps d’analyser un secteur particulier comme celui des soins de santé, et la façon dont l’IMD arrive à changer les vies (pour le mieux), il est alors beaucoup plus facile de comprendre jusqu’où l’IMD peut nous emmener, et c’est vraiment très stimulant.

Comme nous avons entendu le Docteur Eric Topol (expert et promoteur de mHealth) parler des pilules intelligentes (qui peuvent surveiller différents aspects de notre physiologie, et même nous rappeler de prendre nos médicaments), des appareils portables qui surveillent notre niveau d’activités, la qualité de notre sommeil, les efforts physiques que nous déployons et même comment nous passerons à des « réseaux corporels », nous savons que de connecter ce qui ne l’est pas déjà comporte d’importantes répercussions. Ces répercussions peuvent commencer dans les établissements de santé privés comme dans le secteur public de la santé. Il sera intéressant de voir où les trajectoires de ces deux secteurs se rejoindront.

Mais que pourrait représenter l’Internet multidimensionnel plus particulièrement pour les services de soins de santé et sur la façon dont les cliniciens nous prodiguent des soins?

Voyons un exemple de la façon dont notre système de soins de santé actuel crée l’information :

« Il est étonnant de voir que chaque année, la presque totalité des 100 millions d’examens médicaux pratiqués, des 500 000 examens de laboratoire et de radiologie et des 382 millions d’ordonnances sont rédigées à la main. De l’information essentielle, enfouie dans les salles d’archives de plus de 40 000 cabinets de médecin, centres d’analyse, hôpitaux et cliniques, est souvent inaccessible en situation de crise, au moment où on en a le plus besoin. » (Globe and Mail)

Voyons maintenant un scénario « dans le monde réel » : Imaginons que durant un voyage d’affaires à Toronto, alors que mon bureau se trouve à Vancouver, je tombe malade et je dois être transportée à l’hôpital, à l’extérieur de mon lieu de résidence. Quelles sont les probabilités que les médecins locaux sachent que je suis sensible à certains médicaments, que j’ai tendance à faire de l’hypoglycémie, que j’ai déjà eu une césarienne et qu’il est possible que je sois enceinte? À moins que mon dossier médical ne soit facilement disponible par voie électronique, au moyen de l’Internet multidimensionnel, ces détails importants à mon sujet risquent de ne pas être pris en compte. Imaginons que mon état est encore plus grave et nécessite un traitement d’urgence?

De nos jours, il n’y a aucune raison qu’un dossier médical ne soit pas plus facilement accessible pour améliorer les soins. Lorsque l’on songe à tout ce qui est disponible dans la vie des consommateurs – je porte un appareil FitBit pour analyser mes activités et mon sommeil – pour quelle raison notre dossier médical est-il encore « sous verrous »? En quoi nous est-il utile s’il est gardé ailleurs, sous verrous, inaccessible quand on en a vraiment besoin?

L’Internet multidimensionnel vise à connecter ce qui ne l’était pas auparavant. En ce moment, cela représente plus de 99 % des « objets », sans mentionner les gens, les processus et les mesures de données que nous devons également prendre en compte.

Lorsque l’on commencera à abattre le cloisonnement de l’information et à la rendre plus accessible et plus facile à utiliser, je crois sincèrement que l’on assistera à une nouvelle ère en matière de prestation des soins de santé, une ère où l’ensemble des soins formera réellement un tout, où l’information médicale nous accompagnera où que nous allions, où les cliniciens auront accès au dossier complet du patient qu’ils traitent, peu importe qu’ils le connaissent ou non, et où les citoyens seront tous mieux traités du fait que la technologie rend de tels processus possibles et leur permet de vivre une vie plus saine.

Sachez que cette ère est beaucoup plus près qu’on pourrait le croire.

A propos Shanti Gidwani

Shanti Gidwani is the National Senior Director of Healthcare at Cisco Canada, responsible for the transformation of how healthcare is delivered across Canada and improving patient outcomes and experiences through technology. Prior to joining Cisco in 2012, she was a healthcare consultant for the World Health Organization (European Region and International) before beginning her own healthcare consulting company in Canada. Shanti began her career as a Registered Nurse and has worked in maternal/child, reproductive health, STI management, medical/surgical, and HIV/AIDS clinical areas. She holds honours bachelor of science degrees in human biology and zoology from the University of Toronto, a bachelor of science in nursing from Thompson Rivers University, and master of health administration and master of science in nursing degrees from the University of British Columbia. Shanti also has CHE status with the Canadian College of Health Leaders and holds a nursing license with the College of Registered Nurses of British Columbia. Feel free to follow Shanti on Twitter at @ShantiGidwani. Shanti Gidwani est la directrice nationale principale des soins de santé chez Cisco Canada et responsable de la transformation des modes de prestation de soins de santé pour tout le Canada et de l’amélioration de l’état de santé des patients et des expériences par l’entremise des technologies.
Cet article, publié dans Cisco, l’Internet multidimensionnel, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s