L’Internet multidimensionnel et le Canada – avancer dans la bonne direction

Transport Canad logoPar le biais d’un processus de sélection aléatoire, dernièrement, j’ai été invité par Transport Canada à participer à l’étude sur l’utilisation des véhicules au Canada. Cette étude vise à obtenir une meilleure compréhension de la façon dont les Canadiens utilisent leurs véhicules. Elle emploie un enregistreur (capteur) autonome fabriqué au Canada, simple à installer, pour recueillir des données directement à partir des moteurs des véhicules.

Au cours des trois semaines durant lesquelles l’enregistreur était installé sur mon véhicule, chaque déplacement a permis de recueillir des points de données qui seraient normalement fournis par un ordinateur de bord. J’ai constaté que l’outil affichait également le temps de marche au ralenti, la quantité exacte de carburant consommée et le coût par déplacement.

Personnellement, j’ai été intrigué par les données de coût par déplacement et je me suis souvent senti comme si je conduisais mon propre taxi. Grâce aux capacités de lecture en temps réel de l’enregistreur, l’expérience m’a donné matière à réflexion quant à l’incidence environnementale de mes déplacements et à l’improductivité du temps passé dans les bouchons de circulation.

Mon enregistreur de données en utilisation durant l'étude. Les 36 km parcourus durant l'heure de pointe m'ont coûté 10,51 $ en carburant et m'ont pris presque 47 minutes.

Mon enregistreur de données en utilisation durant l’étude. Les 36 km parcourus durant l’heure de pointe m’ont coûté 10,51 $ en carburant et m’ont pris presque 47 minutes.

Il m’a aussi rappelé à quel point les Canadiens peuvent profiter des villes intelligentes et connectées rendues possibles par l’Internet multidimensionnel (IMD).

C’est-à-dire? Dernièrement, nous avons annoncé que l’enjeu économique de l’Internet multidimensionnel – la valeur totale des économies réalisées additionnée aux nouvelles recettes générées – du secteur public du Canada s’élève à 92 G$. Récemment, Mark Collins de Cisco Canada a souligné que la valeur totale des affaires des secteurs privé et public au Canada est presque deux fois plus élevée que notre budget fédéral.

L’Internet multidimensionnel présente une occasion sans précédent pour notre secteur public, dont il peut profiter  simplement grâce à ce qui se produit déjà autour de nous.  La myriade de technologies prêtes à porter qui ont été annoncées cette année lors du salon Consumer Electronics Show (CES) prouve qu’un nombre croissant des objets qui nous entourent sont reliés à l’Internet. Pourquoi nos organismes du secteur public ne profitent-ils pas de cette connectivité afin de mieux protéger les citoyens, planifier les dépenses et réduire les coûts?

Ce qui me ramène aux enregistreurs de données. À l’échelle nationale, les précieuses données recueillies par ces appareils aident des ministères fédéraux, comme le ministère des Transports, de l’Environnement et des Ressources naturelles, à avoir une vue d’ensemble en matière de circulation, d’utilisation de véhicules et de carburants et d’émissions. Cette information est essentielle à l’élaboration de politiques et de services visant à améliorer l’infrastructure de transport, à accroître la sécurité routière et à protéger l’environnement. Ces types d’étude sont de plus en plus importants au soutien de la transition vers des systèmes de transport intelligents.

Maintenant, imaginez ce qui arriverait si ces données étaient disponibles en temps réel à partir de tous les véhicules, feux de circulation et capteurs routiers. Un urbaniste pourrait savoir quels ponts et circuits routiers ont besoin d’entretien avant qu’un accident ne se produise. Les feux de circulation s’adapteraient à la circulation, ce qui réduirait la durée des navettes pour les automobilistes. Des équipes d’entretien saisonnier pourraient être dépêchées aux endroits précis où elles sont requises en fonction des données tirées des capteurs. Tout cela et même davantage est possible grâce à l’Internet multidimensionnel.

L’étude sur l’utilisation des véhicules au Canada est la première en son genre à l’échelle mondiale et elle attire une attention internationale bien méritée. Il s’agit d’une remarquable illustration de l’Internet multidimensionnel à l’œuvre dans le secteur public canadien pour créer de la valeur d’avenir au moyen des connexions intelligentes entre les personnes, processus, données et objets.

A propos Victor Woo

Victor serves as the GM for the Internet of Things (IoT) for Cisco Canada. As one of Cisco’s top priorities, IoT extends internet technologies to devices within industrial markets (Manufacturing, Utilities, Transportation, Machine to Machine, etc). He currently oversees sales and business development initiatives for IoT related activities within the Canadian marketplace. As a 17 veteran of Cisco, Victor has held previous roles in systems engineering (CCIE 3838) and sales for various markets including banking, public sector, manufacturing, retail, hi tech and service provider. For his achievements in sales excellence, Victor has earned Chairman’s Club Award three times at Cisco - a distinction that is reserved for the top 1.5% performers personifying, customer satisfaction, leadership, teamwork and innovation. Prior to joining Cisco, Victor held positions at Nortel Networks in Product Management and Information Technology. Victor holds a Bachelor’s Degree in Systems Engineering and Management Sciences from the University Waterloo. À titre de DG, Victor dirige les initiatives relatives à l'Internet des Objets (IdO) pour Cisco Canada. En tant que l'une des principales priorités de Cisco, l'Internet des Objets prolonge les technologies Internet aux périphériques utilisés dans les marchés industriels (fabrication, services publics, transport, machine à machine, etc.). Il supervise actuellement les initiatives de développement des ventes et des affaires pour les activités liées à l'IdO sur le marché canadien. Fort de 17 années de service chez Cisco, Victor occupait auparavant des fonctions en ingénierie et vente de systèmes (CCIE 3838) dans divers marchés notamment dans le secteur bancaire, le secteur public, le secteur de la fabrication et de la distribution, ainsi que dans le secteur des hautes technologies et des fournisseurs de services. Pour ses réalisations et pour avoir fait preuve d'excellence dans le domaine des ventes, Victor a gagné à trois reprises le Prix du club du président chez Cisco - un honneur réservé au 1,5 % des employés les plus performants personnifiant la satisfaction à la clientèle, l'initiative, le travail d'équipe et l'innovation. Avant de se joindre à Cisco, Victor a œuvré au sein de Nortel Networks dans des postes de gestion de produits et de technologies d'information. Victor détient un diplôme de premier cycle en ingénierie des systèmes et sciences de la gestion de l'université Waterloo.
Cet article, publié dans Cisco, l’Internet multidimensionnel, Perspectives, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s