Plus que de simples analyses : des conclusions pratiques propulsent la transformation des activités basée sur les données massives

Plus que de simples analyses : des conclusions pratiques propulsent la transformation des activités basée sur les données massives« Les données massives » sont devenues le nouveau mot d’ordre du monde des technos.  Mais est-ce que les données massives sont réellement un nouveau concept, ou une vieille technologie sous un autre nom?  J’ai lu récemment un article intéressant d’IT World Canada par Nestor E. Arellano qui mentionnait que de nombreux cadres se demandent si les données massives ne sont que des logiciels analytiques, surtout étant donné que les données massives deviennent la nouvelle norme en informatique d’entreprise.

L’article d’Arellanco fait ressortir les trois caractéristiques essentielles qui différencient les données massives et les logiciels analytiques à savoir le volume, la rapidité et la variété. Ces différences sont aussi décrites dans un article de l’Harvard Business Review qui présente un portrait des études statistiques de Cisco qui les étayent. Elles sont ventilées comme suit :

  1. Volume : le nombre de connexions devrait connaître une croissance exponentielle d’ici 2020
  2. Rapidité : la vitesse des données permet un accès aux données en temps réel
  3. Variété : les données massives se retrouvent sous un grand nombre de formes de données non structurées, les rendant très précieuses aux entreprises

Sur la base de ces définitions, le traitement adéquat des données massives permettra aux entreprises de prendre de meilleures décisions et donnera plus de possibilités d’innover. Ces données non structurées peuvent être analysées pour donner aux dirigeants d’entreprise des données essentielles à leur développement.

Les données massives peuvent être ventilées pour révéler des tendances et des données sectorielles qui peuvent transformer les modes d’exploitation des entreprises, tout en aidant les dirigeants d’entreprise à comprendre comment donner aux clients une meilleure expérience ou un produit plus adaptés.

Comment les données massives peuvent-elles transformer mes activités?

À mesure que les données massives poursuivent leur lancée, en raison des taux élevés d’adoption des téléphones intelligents et du plus grand nombre de connexions, les entreprises canadiennes recherchent des méthodes de tirer profit de la puissance des données massives par l’entremise de conclusions pratiques. Heureusement, la technologie a également permis à d’autres éléments de passer à une échelle supérieure. Des éléments informatiques comme le stockage, la mémorisation, le traitement et la bande passante coûtent de moins en moins cher, permettant aux entreprises d’utiliser des méthodes d’analyse de plus en plus intensives en données.

Le système Cisco UCS (Unified Computing System) réunit le traitement informatique, la mise en réseau, la gestion, la virtualisation et l’accès à la mémoire au sein d’une architecture informatique, unique et intégrée. Cette infrastructure unique basée sur la trame permet une visibilité, une gestion et un contrôle du serveur bout en bout tant dans des environnements sans système d’exploitation que dans des systèmes virtualisés. C’est une plateforme idéale pour les applications de données massives en raison de ses paramètres exceptionnels de rendement, de capacité et de facilité de gestion de la solution UCS.

De plus, Cisco a récemment annoncé l’intention d’acquérir WHIPTAIL, un fournisseur à la pointe de systèmes de mémoires semi-conductrices et flash. Les systèmes WHIPTAIL couvrent les produits d’entrée de gamme à nœud unique aux mastodontes à 30 nœuds qui contrôlent près de 400 Téraoctets de mémoire flash à un débit de 40 Gigaoctet/sec et 4 millions d’opérations d’instructions d’entrées et sorties aléatoires en mode lecture et écriture (IOPS). Les systèmes sont parfaits pour les applications où la vitesse est critique comme les programmes analytiques et le transcodage vidéo. Ceci permettra des capacités plus rapides et plus stables dans un espace où les bureaux virtuels et les logiciels d’analyse des données amènent des exigences sur les grappes de stockage traditionnel.

Vous voulez en savoir plus sur les façons dont Cisco Canada peut vous aider à gérer les données massives de votre entreprise? Rendez-vous sur notre page de solutions pour plus de plus amples renseignements!

A propos Nick Di Pietro

Nick Di Pietro is the Regional Manager for Cisco Canada’s Data Centre Engineers. He is responsible for Cisco Canada’s Data Centre technical strategy, technical development and enablement. Nick works closely with sales to lead the system engineering teams, focusing on maximizing their contributions and ensuring that the team is empowered to provide significant value-add in Data Centre Solutions. Nick joined Cisco in 2001 as a System Engineer supporting enterprise, public sector, commercial and service provider accounts. He progressed to Advance Technology Product Sales Specialist position supporting Cisco Collaboration architecture prior to moving to a manager role. Di Pietro’s previous background includes senior engineering positions in a number of industry leading companies in the financial, insurance, and manufacturing sector. Nick is a graduate of DeVry Institute of Technology with a Bachelor of Science, and resides in Burlington, Ontario. Nick Di Pietro est le directeur régional des ingénieurs spécialisés en centre de données de Cisco Canada. Il est responsable de la stratégie technique de centre de données de Cisco Canada ainsi que du développement et de l'habilitation technique. Il travaille en étroite collaboration avec le groupe des ventes afin de diriger les équipes d'ingénierie des systèmes, s'assurant de maximiser leurs contributions et veillant à les habiliter afin d'accroître considérablement la valeur des solutions de centre de données. M. Di Pietro est entré au service de Cisco en 2001 en tant qu'ingénieur de systèmes soutenant les comptes commerciaux, de grandes entreprises, de fournisseurs de services et du secteur public. Il a été promu au poste de spécialiste des ventes de produits technologiques avancés, où il a soutenu l'architecture de Collaboration de Cisco, avant de passer à une fonction de cadre. L'expérience antérieure de M. Di Pietro comprend des postes d'ingénieur principal au sein de diverses grandes entreprises chefs de file des secteurs financiers, des assurances et de la fabrication. M. Di Pietro détient un baccalauréat ès sciences de la DeVry Institute of Technology et habite à Burlington, Ontario.
Cet article, publié dans Tous les messages, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s