Dans les coulisses de Cisco Live avec la Dream Team

En juin, plus de 20 000 participants sont venus à Orlando pour le Cisco Live, le plus important événement organisé par Cisco et le point saillant de l’année pour nombres de nos clients. Mais il y a un secret au sein de Cisco Live que la plupart des participants ignorent : l’intégralité de l’infrastructure, chaque point d’accès, chaque commutateur, chaque téléphone IP, a été mis au point avec l’aide de la Dream Team du programme Cisco Networking Academy.

Qu’est-ce que la Dream Team ?  C’est un groupe d’étudiants du programme Cisco Networking Academy, de jeunes adultes, venus de diverses régions d’Amérique du Nord et rassemblés pour une occasion comme on en rencontre une seule fois dans sa vie. Et aux côtés des étudiants, sont invités à Cisco Live certains des meilleurs formateurs de l’Academy pour diriger l’équipe.

cisco_live_group_small

Cette année, Patrick Gargano formateur de La Cité collégiale à Ottawa a été choisi pour se joindre à la Dream Team.  J’ai rencontré Patrick récemment pour entendre son opinion à propos de Cisco Live, et pour savoir comment il avait révisé, et réussi, son examen écrit de CCIE qui s’est déroulé en même temps que l’événement.

Wadih : Quelles ont été vos premières impressions de Cisco Live et comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris que vous aviez été choisi pour la Dream Team cette année ?    

Patrick : Cisco Live est un énorme événement avec plus de 20 000 participants qui attendent tous une connexion WiFi excellente, fiable et sans anicroche dans un centre de congrès de quatre étages et long d’un mile. Mon rôle était de m’assurer que les étudiants que nous avions recrutés dans la Dream Team avaient à leur disposition tout ce dont ils avaient besoin pour réaliser ce projet. Si j’avais pu saisir l’ampleur de tout ceci à l’avance, j’aurais peut-être réagi différemment lorsqu’on m’a proposé cette occasion. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais je suis très heureux d’avoir eu la chance de le faire.

Wadih : Quel type de technologies avez-vous déployé avec votre équipe durant Cisco Live, et comment a-t-elle été utilisée au cours de l’événement ? 

Patrick : Nous avons installé plus de 400 points d’accès, 200 commutateurs, 60 caméras IP, 50 téléphones IP et des douzaines d’écrans tactiles dans les kiosques. Nous avons aussi installé le comptoir d’enregistrement et le centre de test. Les participants ont utilisé cette technologie pour choisir des séances techniques et s’y inscrire, les vendeurs pour faire la démonstration de leurs produits, et les conférenciers pour présenter leurs documents à des participants qui regardaient leur intervention depuis diverses régions du monde.

Wadih : Décrivez-nous une journée typique à Cisco Live pour vous et votre équipe.

Patrick : Nous travaillions tous très dur, et je devais me lever à 6 h. Après un déjeuner rapide, nous étions sur le pied de guerre pour déployer des technologies, pour répondre aux besoins des participants et des vendeurs, et plus généralement pour faire ronronner la machine.

Vers 23 heures, la plupart des membres de la Dream Team considéraient leur journée finie, sauf pour certains comme moi qui devaient réviser pour leur examen. Le podomètre de mon téléphone indiquait que j’avais fait quelque 22 000 pas chaque jour; on comprendra donc que je n’avais pas de problème pour m’endormir.

Wadih : Qu’avez-vous ressenti en travaillant avec une équipe si nombreuse dans le cadre d’un événement aussi important que Cisco Live ?

Patrick : C’était inspirant! C’était un événement tellement impressionnant : l’attention professionnelle et méticuleuse apportée aux détails était visible dans chaque élément de la conférence, dans la qualité des conférenciers et dans l’intérêt des produits et services présentés par les vendeurs. 

Je pense que les moments que j’ai préférés ont été ceux passés avec les étudiants de la Dream Team en nous fondant au milieu des événements : c’était formidable de les voir ainsi médusés en constatant que ce qu’ils avaient appris en classe était utilisé dans le monde réel. 

pat_cisco_live2

Wadih : Il faut noter que vous deviez aussi réviser pour l’examen écrit de votre CCIE en même temps que vous participiez à Cisco Live, et que vous l’avez réussi. Dites-nous comment vous avez concilié votre travail durant l’événement et les révisions pour votre examen.

Patrick : Un des avantages d’être choisi pour la Dream Team était de pouvoir passer gratuitement n’importe quel examen de Cisco. Je ne voulais pas gaspiller cette chance, et j’avais d’ailleurs parlé de mes intentions aux étudiants. J’étais donc pleinement motivé pour réussir. Ces journées de folie ne me laissaient pas beaucoup de temps libre, mais je me suis débrouillé. Il me reste encore à passer l’examen en laboratoire, et on m’a dit que ce n’était pas facile, mais je suis ravi d’avoir déjà l’écrit en poche.

Wadih : Lorsque vous repensez à Cisco Live, quelles sont selon vous les leçons importantes que vous y avez apprises et qu’est ce que cela vous a apporté ?

Patrick : Diriger une équipe si nombreuse et travailler en même temps à des tâches planifiées et à d’autres qui demandent de la réactivité requiert une approche qui doit être à la fois organisée et fluide. Karen Woodard, l’autre instructeur de la Dream Team, m’a initié au concept du « chaos dynamique » qui s’apparente à la gestion du chaos, mais demande plus d’interventions. Voilà ce qui décrit le mieux mon expérience à Cisco Live.

Wadih : Maintenant que Cisco Live est terminé, qu’allez-vous faire ensuite ?

Patrick : J’ai été invité à revenir l’année prochaine, et donc je crois que mon prochain travail important sera de faire un bilan et de penser à ce que je souhaiterais faire différemment la prochaine fois. Par exemple, je pense que nous devons expliquer très clairement aux membres de la Dream Team à quel point ce travail est physique. Il est aussi important d’avoir des compétences techniques que des chaussures confortables. 

Je remercie Patrick d’avoir partagé avec nous son expérience à Cisco Live cette année. Vous avez une histoire de Cisco Live à partager ?  Vous pouvez nous en faire part ci-dessous.

Depuis 2000, Patrick Gargano est formateur pour Cisco networking en Europe et en Amérique du Nord auprès des étudiants du secondaire, des collèges et des étudiants adultes.  Il donne actuellement des cours pour le CCNA et le CCNP à La Cité collégiale à Ottawa, Ontario. Mais on peut aussi le rencontrer pendant un de ses nombreux voyages, accompagné de sa femme et de son fils, ou encore à un match du FC Chelsea à Londres.

A propos Wadih Zaatar

Wadih Zaatar is the Cisco Networking Academy Area Manager for Canada, supporting the program across all provinces. The Cisco curriculum is currently taught in more than 220 academic institutions across Canada, with 20,000 students currently enrolled. Prior to managing the program for Canada in 2010, Wadih covered the Middle East and Africa as a Technical Manager for the program. Wadih Zaatar est le directeur régional pour le Canada de Cisco Networking Academy qui prend en charge le programme de formation pour toutes les provinces. Le curriculum de Cisco est enseigné actuellement dans plus de 220 établissements d'enseignement à la grandeur du Canada, avec 20 000 étudiants inscrits actuellement. Avant d'assumer la direction du programme pour le Canada en 2010, Wadih couvrait la région du Moyen-Orient et de l'Afrique à titre de directeur technique du programme.
Cet article, publié dans Cisco, Perspectives, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s