Bâtiments intelligents: un compromis gagnant-gagnant

Question: Quoi de mieux qu’un bâtiment intelligent où les systèmes d’éclairage, de chauffage, de ventilation, de climatisation, de sécurité et d’accès sont gérés par un réseau commun, qui réduit les coûts d’énergie et d’entretien?

Réponse: Un bâtiment intelligent dont la construction coûte moins cher qu’un bâtiment classique. 

Cela paraît impossible, mais nous y sommes parvenus. Nous avons travaillé avec les propriétaires fonciers, les développeurs, les entreprises de construction et les architectes pour optimiser la construction de bâtiments intelligents à l’aide de la technologie. Cette méthode offre non seulement un plus grand contrôle sur les systèmes du bâtiment, mais limite également les coûts supplémentaires lors de la phase de construction.  En d’autres termes, le constructeur bénéficie des avantages d’une autoroute à six voies pour le coût d’une route de gravier.

Avec les méthodes de construction classiques, le constructeur doit installer de nombreux réseaux disparates pour gérer l’ensemble des systèmes de chauffage, de ventilation, de climatisation, d’éclairage, de sécurité et d’accès du bâtiment.  Nous pouvons réaliser des économies en regroupant toutes ces applications sur un réseau commun et en utilisant des contrôleurs de ventilation, d’éclairage, de sécurité et d’accès dotés d’une connexion Ethernet.  Outre la diminution du nombre de réseaux, les solutions IP natives permettent également de réduire les coûts de déploiement, car elles ne nécessitent aucun conduit et utilisent des câbles économiques à paire torsadée.

Ainsi, deux constructeurs ont économisé respectivement 400 000 $ et 600 000 $ de frais d’exploitation lors de la construction d’un hôtel dans le centre-ville de Toronto et d’une tour de bureaux commerciale. Pour réaliser ces économies, il est nécessaire d’influencer la conception dès le début et d’encourager la collaboration entre les fournisseurs des systèmes de ventilation, d’éclairage, de sécurité et de solutions d’accès pour créer une situation gagnant-gagnant.

Toutes les entreprises n’approuvent pas cette nouvelle façon de concevoir et de construire des bâtiments.  Toutefois, les nouveaux processus de collaboration Smart Building forcent les consultants, les architectes et les constructeurs à sortir de leur zone de confort.  À l’avenir, ces méthodes tendront à se démocratiser car les clients et les locataires exigent tous deux une meilleure isolation et un confort accru au sein de leur immeuble.

Après tout, qui ne souhaite pas améliorer son confort en réalisant des économies?

A propos Ron Gordon

Ron Gordon is Cisco Canada’s Senior Advisor for Smart+Connected Real Estate (S+CRE), responsible for advancing the utilization of IT infrastructure in building systems and Cisco’s S+CRE philosophy in Canada. Gordon has over 30 years’ experience in the information technology industry with roles in solution sales, sales management, product management and business development. He joined Cisco in 2007 and has worked on several S+CRE projects including the TORONTO 2015 Pan Am/Parapan Am Games, PwC Tower in Toronto and George Brown College Waterfront Campus. Prior to Cisco, he served as a Product Manager at Avaya and held positions at Bell Canada and TTS Meridian Systems. Gordon holds a bachelor’s degree in Geography from the University of Toronto. Ron Gordon , conseiller en chef de l’immobilier intelligent et connecté (S+CRE, Smart+Connected Real Estate) de Cisco Canada, est chargé de faire évoluer l’utilisation de l’infrastructure informatique dans les systèmes de construction et est responsable de la philosophie S+CRE de Cisco au Canada. M. Gordon est fort de plus de 30 années d’expérience dans le secteur de la technologie de l’information; il a joué plusieurs rôles dans les ventes de solutions, la gestion des ventes, la gestion des produits et le développement commercial. Il est entré chez Cisco en 2007 et a travaillé sur plusieurs projets S+CRE, dont les Jeux panaméricains/parapanaméricains de 2015 à TORONTO, la Tour PwC à Toronto et le campus Waterfront du George Brown College. Avant d'entrer au service de Cisco, il a occupé le poste de chef de produits au sein d’Avaya. Il a également occupé quelques postes chez Bell Canada et TTS Meridian Systems. M. Gordon est titulaire d’un baccalauréat en géographie de l’University of Toronto.
Cet article, publié dans Tous les messages, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s