La folie de la 100e Coupe Grey en direct

Cisco a eu le plaisir de rencontrer la famille de Steve Rodehutskors, deux fois champion de la Coupe Grey, à l’occasion de la Tournée du train de la 100e Coupe Grey, à Calgary. La famille s’est rendue à Toronto pour la 100e Coupe Grey. Tracey (la mère) a partagé avec nous l’expérience qu’a vécue sa famille durant ces quatre jours.

Comment résumer une « expérience unique dans une vie »? Quatre jours, deux parties de football : 100 ans pour en arriver là. Et trois personnes très chanceuses et enthousiastes ont eu la chance de vivre cette expérience mémorable. Oui, un vrai jeu d’enfant! 

Le départ pour Toronto!

Valises bouclées, billets électroniques imprimés : c’est fait.  Des manteaux, des bottes et des mitaines dans les bagages : c’est fait. Bien dormir avant le voyage : euh… sérieusement? Nous partions assister à la 100e Coupe Grey à Toronto, la partie de football canadien la plus importante de l’histoire : comment aurais-je pu dormir!

La finale de la Coupe Vanier

Si vous demandez à mon fils aîné, Justin, ce qu’il a préféré de sa fin de semaine, il vous dira « la finale de la Coupe Vanier ». Ce fut en soi une excellente partie de football, mais il faut songer aussi qu’il y avait une énergie incroyable à l’extérieur du stade ce soir-là. Tous ces gens qui attendaient que les portes s’ouvrent, que cette fin de semaine qui s’annonçait mémorable commence officiellement! Les partisans de McMaster contre ceux de Laval et autres… Les universitaires savent vraiment faire la fête – qui l’eût cru?

Je me rappelle notre entrée et notre parcours jusqu’à la tribune d’où nous allions regarder la partie… l’immense terrain vert devant nous. Les joueurs faisaient leurs échauffements : nous étions si près d’eux que nous aurions presque pu les toucher!

J’ai aussi rencontré des employés de Cisco dont je me souviendrai. J’ai appris d’eux les exploits technologiques accomplis pour rendre le train de la Coupe Grey si interactif et divertissant pour ses visiteurs. Ce n’était que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne la magie déployée par les employés de Cisco.

Samedi 24 novembre 2012

Le samedi était une journée libre. Nous nous sommes immergés dans les festivités de la Coupe Grey au centre-ville de Toronto; nous nous sommes tous trois vêtus entièrement de bleu et d’or : les couleurs de Winnipeg. Winnipeg n’était pas en finale de la Coupe, mais c’est notre équipe d’adoption, et nous sommes fidèles aux Blue Bombers, bien que nous soyons du sud de Calgary. Pas que nous ne sommes pas des partisans des Stampeders, mais le père de Thomas, qui est aussi le beau-père de Justin, a gagné deux Coupes Grey au sein de l’équipe des Bombers et il est pour nous une source d’inspiration permanente.

Il y avait une telle ambiance au centre-ville! Toutes les équipes de la LCF étaient représentées cette fin de semaine là.   Nous avons marché dans les rues parmi des centaines d’autres joyeux participants et avons crié « Go, Blue » à tous les partisans des Bombers que nous avons croisés. Une bande d’étrangers était donc rassemblée, unie dans la grande communauté de la LCF. Les garçons ont adoré leur expérience! Plus tard ce jour-là, nous sommes même tombés sur des cousins à moi en compagnie d’un groupe d’amis qui, semble-t-il, se rend à la Coupe Grey chaque année. Hum, en voilà une bonne idée…

Dimanche 25 novembre 2012

Nous nous sommes levés tôt et avons préparé nos pancartes pour la partie. Thomas a créé une magnifique bannière rouge et blanche « Go, Stamps, Go », après avoir hésité à encourager les Argonauts (étant donné que son père avait été brièvement membre de cette équipe au cours de sa carrière).  On ne sait jamais combien de temps tiendront les décisions d’un enfant de six ans : elles sont changeantes et imprévisibles.

Un autre moment précieux pour moi a été de voir Justin travailler à notre affiche « Nous n’oublions pas Steve ». Bien qu’il n’ait pas beaucoup parlé de la perte de son beau-père ces cinq dernières années, ce voyage a révélé combien il était fier de Steve et les souvenirs qui sont très présents en lui.

Il y avait tant de festivités pendant la fin de semaine qu’il nous était impossible de participer à tout. J’ai pensé que les garçons préféreraient le rassemblement d’encouragement, nous nous sommes donc rendus au Nathan Phillips Square pour y attendre la Coupe Grey. Nous avons été les tout premiers au square et avons donc attendu longtemps. Mais c’était très agréable de regarder les gens arriver; c’était un plaisir de faire partie de la foule croissante qui envahissait la place.  Nous nous étions peint le visage et avons fait connaissance avec des gens qui se trouvaient là; nous étions ensemble, une petite cellule dans une marée d’humains célébrant tous la même chose.

Lorsque le défilé de la Coupe Grey est finalement arrivé, nous étions dans les toilettes d’un café – victimes d’une trop grande quantité de café et de boissons gazeuses. Nous nous sommes précipités dehors pour joindre les rangs du défilé, tenant nos bannières bien haut et poussant des vivats. Regarder un défilé est une chose, mais en faire partie en est une autre, surtout quand il a cette envergure!  Cela restera pour nous un magnifique souvenir.

La folie de la Coupe Grey

Le reste de la journée a passé comme dans un rêve. Nous avons défilé dans les rues avec la Coupe. Passant près de notre hôtel, nous nous y sommes arrêtés afin de rassembler nos forces pour la partie. Nous avons pris nos ballons et nos bannières et avons rejoint la multitude de gens dans la rue. Je croyais avoir déjà vu de grandes foules, mais le chemin jusqu’au stade a été complètement fou. On ne pouvait aller que dans la direction de la foule. Justin a mis Thomas sur ses épaules, et je me suis accrochée à Justin comme si ma vie en dépendait. Il y avait juste assez de vent pour que les gens qui nous entouraient reçoivent nos ballons à l’hélium au visage.  Je suis sûre qu’ils l’ont grandement apprécié!

Une fois arrivés au Rogers Centre, nous avons trouvé un petit espace inoccupé à l’extérieur, nous nous sommes regardés en souriant et avons lâché nos ballons, pour qu’ils s’envolent avec les messages en l’honneur de Steve.  J’aurais facilement pu m’écrouler à ce moment-là. Je me rappelle avoir souhaité qu’il soit réellement avec nous plutôt que seulement en esprit.  Or, il n’y a pas meilleur moyen de faire honneur à la mémoire de quelqu’un que de vivre les moments dont il n’a pas pu profité.

J’ai rarement vu mon Justin sourire autant que durant ces quatre jours.  Évidemment, à 16 ans, il est en général d’humeur morose ou maussade et est silencieux 90 % du temps.  Je me rappelle mes 16 ans, et ce n’était pas joli non plus!  Mais à cette occasion, il était sincèrement heureux de prendre part à notre expérience commune et passait son temps à faire des câlins à son petit frère.  Quel cadeau!

Résumé

Ma sœur adorée m’a donné ce conseil juste avant que nous prenions l’avion : « Savoure le moment présent ». La vie étant la somme de petits et grands moments, il m’incombait de savourer chaque instant d’un voyage comme celui-ci! Et ils resteront nombreux gravés dans ma mémoire!

Quand je ferme les yeux, je peux voir le terrain de Vanier, la Tour du CN le soir, la Coupe Grey dans les mains des agents de la GRC, les grands sourires de Justin, le courage et l’émerveillement de Thomas; et j’entends les foules entonner l’hymne national.

2012 100th Grey Cup 063

Aujourd’hui, bien que le voyage de la Coupe Grey soit terminé, c’est un nouveau départ pour ma famille.  Nous avons nos souvenirs du train et de ces quatre jours à Toronto, ainsi qu’une nouvelle tradition à mettre en œuvre chaque année, car les garçons et moi avons décidé que nous nous joindrions aux festivités tous les mois de novembre.  Peu importe où ira la Coupe Grey, nous la suivrons, afin de vivre ce moment d’union familiale et, par la même occasion, de penser à notre Steve.

Merci

Notre fin de semaine à Toronto m’a rappelé l’importance de savourer la vie et d’en apprécier les bons moments.

Je sais que Cisco et la LCF sont toutes deux de grandes organisations comptant de nombreux employés. Mais il se trouve qu’elles sont composées de gens fantastiquement généreux, en un mot : de gens de qualité.

Je n’oublierai jamais les premières secondes de la rencontre avec ces deux hommes qui ont permis ce voyage de ma famille à Toronto.  Quand j’ai reçu l’appel nous informant que nous partions à la 100e Coupe Grey, j’ai songé à ces gens grâce à qui c’était possible.  Nous leur en serons éternellement reconnaissants.

Cette fin de semaine était centrée sur le football, mais pour nous, c’était tout autre chose. Comme nous l’a fait remarquer Vince Mammoliti, directeur des investissements stratégiques, le Train de la Coupe Grey, les jeux de la Coupe Grey, le 100e anniversaire : ce sont des gens. En tant que Canadiens, nous aimons la Coupe Grey et nous aimons le football. C’était notre occasion de célébrer ensemble.  Et alors là, quelle incroyable célébration nous avons eue!

A propos Cisco Canada

Humans, devices and things are connecting. We’re assimilating a network that is complex, awe-inspiring and powerful. And we’re doing it faster than before. Tomorrow, we’ll work, live, play and learn much differently than we do today. Tomorrow’s world will surface an exciting, dynamic and thoughtful conversation — one that will transpire in the social web among thought leaders, network architects and early adopters. Cisco, the beating heart of this transformation, has the distinct opportunity and authority to lead this conversation. And with Cisco at the heart, more things will be connected, and tomorrow will be built with our imaginations. La connexion entre humains, appareils et objets est en train de s'établir. Nous sommes en voie d'assimiler un réseau complexe, imposant et puissant. Et nous sommes en train de le réaliser beaucoup plus vite qu'avant. Demain, notre travail, nos vies, nos loisirs et nos apprentissages seront très différents d'aujourd'hui. Le monde futur émergera de dialogues dynamiques et éclairés qui surgissent des liens sociaux tissés entre des chefs de file éclairés, des architectes réseau et des pionniers dans l'adoption de technologies. Et avec Cisco au coeur du mouvement, plus de choses se feront connecter qui permettra de construire un avenir fondé sur la richesse de notre imagination.
Cet article, publié dans Tous les messages, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s